Navigation – Plan du site

Éditorial

Anick Coudart et Jean-Paul Demoule
p. 3-4

Texte intégral

1Il y a exactement trente années, un groupe d’archéologues alors trentenaires fondaient Les Nouvelles de l’archéologie. Plusieurs principes les animaient. Dix ans après mai 1968 – au moment où disparaissaient les idéologies explicitement révolutionnaires – il s’agissait de révolutionner l’archéologie, aussi bien dans le domaine du terrain (en particulier, en s’opposant aux destructions massives du patrimoine archéologique) que dans ceux des méthodes et des concepts. Serge Cleuziou – mort prématurément d’un cancer le 7 octobre 2009 – en était l’un des fondateurs. Il est le premier à quitter la « bande ».

2Parmi les principes éditoriaux de la revue, figurait celui de ne pas publier de notice nécrologique. Ce genre convenu, maniant le compliment obligé, paraissait peu en rapport avec le devoir de vérité et d’information, d’autant que les générations anciennes portaient en grande partie la responsabilité de la misère scientifique et budgétaire de pans entiers de l’archéologie française. Il n’y eut qu’une exception à cette règle, qui ne fut pas sous une forme nécrologique mais intellectuelle, le dossier que Les Nouvelles ont consacré à André Leroi-Gourhan. Dans un numéro dédié à la taphonomie (du grec taphos, tombeau), il y a quelque ironie à évoquer la disparition de Serge Cleuziou – une ironie qu’il aurait appréciée, lui qui s’est aussi bien intéressé aux facteurs post-dépositionnels, en milieu aride notamment, qu’à l’archéologie funéraire, avec ses belles fouilles de Hili dans le golfe Arabo-persique.

3Serge Cleuziou était de ceux qui occupaient l’Institut d’art et d’archéologie de la rue Michelet en mai 1968 – là où une commission réfléchissait sur ce que devait être un institut national d’archéologie. Il était de ceux qui ouvrirent le débat théorique en 1973 dans la revue Les Annales, puis dans le manuel L’archéologie aujourd’hui en 1980. Il fut l’un de ceux qui, dès 1971, mirent en place dans la vallée de l’Aisne le premier programme de fouilles préventives.

4Il fit donc partie des fondateurs des Nouvelles. Il s’y impliqua fortement dans les premières années de la revue, coordonnant plusieurs numéros (notamment sur l’archéologie théorique). Mais, au sein de la rédaction, il représentait aussi l’archéologie à l’étranger qui, naguère prestigieuse, connaissait un recul progressif sous l’effet combiné des réductions budgétaires et de la dégradation des situations géopolitiques. Son article célèbre « Adieu à l’exotisme ou le blues de l’extrapolitain », publié dans Les Nouvelles en 1989, constitua la ligne de la revue en cette matière. Il était – comme il a été redit au moment de la cérémonie funéraire – sans doute « le plus archéologue » de ce groupe, tant il savait allier la sensibilité au terrain et à ses méthodes, la connaissance fine des civilisations et l’intégration de problématiques plus conceptuelles, de la technologie culturelle aux relations entres les sociétés et leurs environnements. Ses travaux dans le Golfe, inachevés, seront désormais repris par ceux qu’il a formés. On ne saurait également omettre son sens aigu de l’humour et de la dérision, son goût des fêtes et son art du récit.

5Au moment où il s’éteint, long est le chemin parcouru. En une génération, le nombre des archéologues français a été multiplié par cinq ou six, les budgets par cent, nos connaissances ont explosé, même si l’archéologie française à l’étranger marque parfois le pas malgré le profond renouvellement des problématiques et des relations avec les pays d’accueil.

6Dans ce paysage renouvelé, les problèmes ne manquent pas et Serge Cleuziou s’en est tenu informé jusqu’au bout, profondément soucieux du risque d’un éclatement de l’archéologie entre les deux « instituts » issus du démantèlement du Cnrs, entre une archéologie conçue comme science naturelle et une archéologie conçue comme science sociale et humaine… Un retour en arrière de plus d’un siècle. Les baisses de crédits et les non-renouvellements des départs en retraite des chercheurs sont plus que préoccupants. La création – purement idéologique – d’une archéologie commerciale privée montre déjà ses aspects néfastes, dans la droite ligne des exemples étrangers qui constituaient pourtant autant d’avertissements. L’étrange acharnement contre l’Inrap se perpétue, tout récemment encore avec la résurrection de l’absurde projet de délocalisation à Reims de ses services centraux, malgré l’avis a priori défavorable des deux ministres de tutelle, ou avec les réticences à régler par voie parlementaire les imperfections de son système de financement.

7Les batailles scientifiques ne s’achèvent jamais, car c’est de la société qu’il est question. La génération qui s’apprête à passer le relais ne prétend pas donner des leçons ; mais peut-être un enseignement : seules les œuvres collectives ont un avenir.

8Anick Coudart & Jean-Paul Demoule

Haut de page

Annexe

Ont participé à ce numéro

Guillaume Asselin – 11 rue de Verdun, 76600 Le Havre, guillaumeasselin@aol.com

Cédric Beauval – Archéosphère, Bordeaux, cedric.beauval@free.fr

Pascal Bertran – Inrap et Umr 51199 Pacea, Talence, pascal.bertran@inrap.fr

Laurent Bouby – Cnrs, Cbae, Umr 5059, Montpellier, laurent.bouby@univ-montp2.fr

Stéphane Boulogne – Inrap, Pessac, stephane.boulogne@inrap.fr

Laurence BourguignonInrap (base archéologique de Campagne), Umr 5199 Pacea, laurence.bourguignon@inrap.fr

Michel Brenet – Inrap (base archéologique de Campagne), Umr 51199 Pacea, université Bordeaux-1, Talence, michel.brenet@inrap.fr

Jean-Philippe BrugalCnrs, Umr 6636 Lampea, Mmsh, Aix-en-Provence, brugal@mmsh.univ-aix.fr

Jean-Paul Caspar – Facultés Notre-Dame-de-la-Paix, Namur, Belgique (décédé)

Jean-Christophe Castel – Muséum d'histoire naturelle, département d'archéozoologie, Genève, Jean-Christophe.Castel@ville-ge.ch

Julia Chrzavzez – Cepam-Cnrs, Sophia-Antipolis, juliac@cepam.cnrs.fr

Émilie Claud – Inrap et Pacea, Umr 5199, université de Bordeaux-1, claudemilie@voila.fr

Sandrine Costamagno – Cnrs, Umr 5608 Traces, université Toulouse-2 - Le Mirail, costamag@univ-tlse2.fr

Aude CoudenneauLampea, Umr 6636, Mmsh, Aix-en-Provence, coudenneau.aude@orange.fr

Marie-Pierre CoumontTraces, UMR 5608, université Toulouse-2 - Le Mirail, marie-pierre.coumont@netcourrier.com

Marianne Deschamps – Traces, Umr 5608, université Toulouse-2 - Le Mirail, deschamps@univ-tlse2.fr

Manuel Domínguez-Rodrigo – Departmento de Prehistoria, Universidad Complutense (Madrid, Espagne), manueldr@ghis.ucm.es

Mila Folgado – Inrap (base archéologique de Campagne), Umr 51199 Pacea, milagros.folgado-lopez@inrap.fr

María Gema ChacónIphes, Universitat Rovira i Virgili, Tarragone (Espagne), gchacon@prehistoria.urv.cat

Magali Gerbe – Doctorante, UMR 6636 Lampea, Mmsh, Aix-en-Provence, gerbemagali@yahoo.fr

Raphaële Guilbert – Post-doctorante, Cépam Umr 6130, Valbonne, guilbert@cepam.cnrs.fr

Véronique Laroulandie – Umr 51199 Pacea-Ipgq, Talence, v.laroulandie@ipgq.u-bordeaux1.fr

Vincent Lebreton – Département de Préhistoire, Ums 103 - Umr 7194 Cnrs, Muséum national d'histoire naturelle, lebreton@mnhn.fr

Arnaud LenobleUmr 51199 Pacea, Talence, a.lenoble@ipgq.u-bordeaux1.fr

Philippe MalaurentUmr Ghymac, Talence, philippe.malaurent@ghymac.u-bordeaux1.fr

Jean-Baptiste MallyeUmr 51199 Pacea-Ipgq, université de Bordeaux-1, Talence, j|b.mallye@ipgq.u-bordeaux1.fr

Laurent Marquer – Département de Préhistoire, Ums 103-Umr 7194 Cnrs, Muséum national d'histoire naturelle, marquer@mnhn.fr

Bertrand Masson – Service régional de l’archéologie du Nord - Pas-de-Calais, Villeneuve d'Asq, bertrand.masson@culture.gouv.fr

Serge Maury – Service départemental d’archéologie de Dordogne, Périgueux, s.maury@dordogne.fr

Erwan Messager – Ums 103 - Umr 7194 Cnrs, Muséum national d’histoire naturelle / Maison de l'archéologie et de l’ethnologie, ArcscAn, Umr 7041 Cnrs, erwan.m@mnhn.fr

Vincent Mourre – Inrap et Traces, Umr 5608, Toulouse, vincent.mourre@wanadoo.fr

Illumina Ortega – Inrap (base de Campagne), Umr 7041, iluminada.ortega@inrap.fr

Benoît Paravel – La Fontaine 26300 Charpey, paravel.benoit@gmail.com

Noëlle Provenzano – Archéologie des sociétés méditerranéennes, UMR 5140, Lattes, noprovenzano@interfree.it

Josette Renault-Miskovsky – Département de Préhistoire, Ums 103 - Umr 7194 Cnrs, Muséum national d’histoire naturelle, jrm@mnhn.fr

Patrick SinUmr Ghymac, Talence, p.sin@ghymac.u-bordeaux1.fr

Marie-Cécile Soulier – Traces, UMR 5608, université Toulouse-2 - Le Mirail, mariecsoulier@gmail.com

Isabelle Théry-Parisot – Cnrs, Cépam UMR 6130, Valbonne, thery@cepam.cnrs.fr

Céline ThiébautUmr 51199 Pacea, Talence, celine.thiebaut@wanadoo.fr

Luc Vallin – Service régional de l’archéologie du Nord - Pas-de-Calais, Villeneuve d’Asq, luc.vallin@culture.gouv.fr

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anick Coudart et Jean-Paul Demoule, « Éditorial », Les nouvelles de l'archéologie, 118 | 2009, 3-4.

Référence électronique

Anick Coudart et Jean-Paul Demoule, « Éditorial », Les nouvelles de l'archéologie [En ligne], 118 | 2009, mis en ligne le 30 décembre 2012, consulté le 21 août 2017. URL : http://nda.revues.org/828

Haut de page

Auteurs

Anick Coudart

Cnrs, maison de l’archéologie et de l’ethnologie René Ginouvès, Nanterre
coudart@mae.u-paris10.fr

Articles du même auteur

Jean-Paul Demoule

Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
jpdemoule@orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© FMSH

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • Revues.org