Navigation – Plan du site
Dossier: Archéologie boréale

À la recherche des premières occupations préhistoriques de l’Alaska dans la vallée de la Tanana (États-Unis)

Yan Axel Gómez coutouly, Brian T. Wygal, Kathryn E. Krasinski et Randolph M. Tedor
p. 6-12

Résumés

Les données archéologiques indiquent que le peuplement du Nouveau Monde est le résultat de diverses vagues migratoires venues d’Asie du nord-est qui se succèdent entre la fin du Pléistocène et tout au long de l’Holocène. Ces données proviennent de plusieurs sites archéologiques bien documentés dans la vallée de la Tanana (notamment Swan Point, Broken Mammoth, Upward Sun River, Mead, Healy Lake et Gerstle River). Ces occupations ont livré des industries lithiques d’une importance capitale pour comprendre les vagues de peuplement et les routes migratoires vers le Nouveau Monde. Outre une industrie lithique riche et diversifiée, la bonne conservation des matières organiques dans ces sites stratifiés a également permis la découverte de restes de faune et d’outillage en os, bois de cervidé et ivoire. Ainsi, ils permettent non seulement de conduire une étude archéozoologique, mais également d’identifier un outillage en matières dures animales rarement conservé dans d’autres contextes de la fin du Pléistocène et du début de l’Holocène en Amérique du Nord. Même si plusieurs d’entre eux ont largement contribué à notre compréhension et notre connaissance de la Préhistoire de cette région, cette zone demeure encore largement inconnue et inexplorée. C’est pour cette raison que nous avons monté un projet qui œuvre à découvrir de nouveaux sites dans la vallée de la Tanana, notamment dans le secteur de "Goodpaster Flats", où des opérations de prospection et de sondage ont été menées à bien par nos collègues américains depuis quatre ans, conduisant à la découverte de divers sites stratifiés (2-3 m de profondeur) avec de bonnes conditions de conservation. Ces travaux de prospection et de recherche, auxquels la mission archéologique française en Alaska (mafAK) est associée depuis 2013, nous permettront d’obtenir de nouvelles données concernant le mode de vie des premiers habitants de l’Alaska. Ce projet est financé à travers une coopération internationale entre le ministère des Affaires étrangères, l’Université Adelphi de New York et l’UMR7055 Préhistoire et Technologie de Nanterre.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1Répondant à un appel d’offre du ministère des Affaires étrangères, un financement est obtenu en 2013 pour une mission archéologique française en Alaska (mafAK). Le projet « À la recherche des premières occupations de l’Amérique du Nord dans la vallée de la Tanana (Alaska) » s’insère dans la thématique générale des modalités du peuplement de l’Amérique. Diverses vagues migratoires préhistoriques venues d’Asie du nord-est se succèdent depuis la fin du Pléistocène et tout au long de l’Holocène. Elles pénètrent à travers la Béringie, isthme qui unissait la Sibérie à l’Alaska (Hopkins et al. 1982). La mafAK se focalise sur la région intérieure de l’Alaska, riche en sites préhistoriques, qui a certainement joué un rôle majeur dans l’histoire du peuplement du Nouveau Monde. En effet, traversée par le fleuve Yukon, axe majeur de communication, elle est restée libre de glaciers lors de l’époque glaciaire et était donc habitable dès la fin du Pléistocène ; enfin, elle est flanquée de grandes chaînes montagneuses créant un effet entonnoir pour les groupes migrant de l’Asie vers l’Amérique. Dans la région intérieure de l’Alaska, et notamment dans la vallée de la Tanana, les populations qui vont se succéder depuis le Complexe Dénali à la fin du Pléistocène jusqu’aux Indiens Athabascans des périodes historiques, sont des chasseurs-cueilleurs-pêcheurs nomades ou semi-nomades dont une partie de la culture matérielle est représentée par des outils en pierre taillée (Yesner 1989). Bien que dans les années 1980, un modèle populaire ait défendu l’idée selon laquelle le peuplement initial du Nouveau Monde était le résultat de trois vagues migratoires majeures (Greenberg et al. 1986), les nouvelles données génétiques et archéologiques laissent entrevoir un processus de colonisation plus complexe (Schurr 2004). Les vestiges préhistoriques en Alaska, notamment à la fin du Pléistocène et au début de l’Holocène, témoignent, en effet, d’une variabilité technologique importante et peut-être de la cohabitation de diverses traditions techniques (complexe Dénali, complexe Nénana, complexe Mésa, complexe Sluiceway, etc.).

La vallée de la Tanana : un point névralgique du peuplement du Nouveau Monde

2Le projet est focalisé dans le secteur des plaines de Goodpaster (Goodpaster Flats), le long de la vallée de la Tanana (fig. 1), la plus riche en sites préhistoriques dont seuls une poignée était connue jusqu’aux années 1970, notamment Donnelly Ridge, Campus et Healy Lake. Ce n’est que dans les années 1990 que de nouveaux sites majeurs ont été découverts et étudiés, tels que Swan Point, Broken Mammoth, Mead ou Gerstle River Quarry. La plupart contiennent des niveaux stratigraphiques du Pléistocène et certains témoignent des plus anciennes occupations de l’Alaska. Toutefois, ils ont été fréquentés à différentes périodes, depuis la fin du Pléistocène jusqu’aux périodes historiques. Ces niveaux ont livré des industries lithiques riches et diversifiées d’une importance capitale pour comprendre les vagues de peuplement et les routes migratoires vers le Nouveau Monde, notamment Swan Point (Holmes 2011, Gómez Coutouly 2011 et 2012). De plus, la bonne conservation des matières organiques (voir l’industrie osseuse de Broken Mammoth)a permis l’étude d’un riche matériel faunique (Krasinski et Yesner 2008) et d’un mobilier en matières dures animales (Yesner et al. 2000), alors que la faune est peu conservée ailleurs en Alaska pour ces périodes anciennes.

3Les sites mentionnés ci-dessus sont, depuis plus d’une vingtaine d’années, des références majeures de la préhistoire de l’Alaska. Malgré tout, notre connaissance de cette région reste limitée et de nouvelles découvertes viendront nécessairement combler certaines lacunes et soulever de nouvelles questions. Aussi notre mission a pour objectif de découvrir et de fouiller de nouveaux sites archéologiques dans le secteur très prometteur de Goodpaster, comme dans le reste de la vallée de la Tanana.

Figure 1

Figure 1

Secteurs concernés par la mission archéologiques et sites préhistoriques majeurs de la vallée de la Tanana (Alaska, États-Unis)

© Google Maps

Prospections, sondages et fouilles dans le secteur de Goodpaster

Objectifs

4Le premier projet de terrain dans lequel s’est investie la mafAK est celui de Goodpaster-Volkmar, dans les plaines de Goodpaster, au nord-est de la ville de Delta Junction. C’est une initiative fortement exploratoire, puisqu’il s’agit de découvrir de nouveaux sites dans un secteur géographiquement propice à l’établissement des populations préhistoriques, mais n’ayant pas fait l’objet de travaux archéologiques. L’objectif principal est d’évaluer les changements technique et économique des groupes préhistoriques dans la vallée de la Tanana. Les sites que nous fouillons sont stratifiés et l’on y trouve diverses occupations allant de la fin du Pléistocène à la fin de l’Holocène, soit près de 10 000 ans d’occupations humaines. De ce fait, un second objectif vise à identifier les continuités et les ruptures culturelles majeures selon les périodes (notamment au sein de l’industrie en pierre taillée) afin d’apporter des éléments nouveaux sur la filiation entre les différents groupes qui se sont succédés depuis les premiers peuplements jusqu’aux périodes historiques. Outre l’obtention d’éléments nouveaux sur le peuplement du Nouveau Monde, nos recherches devraient permettre aussi de mieux appréhender l’implantation et l’adaptation des populations préhistoriques à l’environnement subarctique. Il existe peu d’informations sur l’évolution sociale, économique et technologique des premiers groupes humains implantés dans les latitudes arctiques et subarctiques malgré la présence de sites importants. Nous souhaitons précisément développer des axes de recherche sur les thèmes de l’économie de subsistance et de l’organisation sociale des groupes de chasseurs-cueilleurs nomades habitant cette région à la fin du Pléistocène et au cours de l’Holocène, d’où le caractère multidisciplinaire de notre équipe incluant notamment des spécialistes en technologie lithique, archéozoologie, paléoenvironnement et anthracologie (Krasinski et Yesner 2008 ; Tedor 2010 ; Wygal 2011 ; Gómez Coutouly 2011, 2012 ; Vanlandeghem 2014).

Méthodologie et campagnes antérieures (2010-2014)

5Les premières opérations de terrain ont été menées à bien en 2010 par Randolph M. Tedor (pour la colline de Hollembaeck) et par Brian T. Wygal et Kathryn E. Krasinski entre 2011 et 2013 (pour le secteur de Goodpaster-Volkmar). Elles ont permis de découvrir plusieurs occupations préhistoriques datées du Pléistocène et de l’Holocène, confirmant l’importance archéologique de ce secteur. L’entrée en jeu de l’équipe française à partir de 2013 est un atout, notamment par l’apport de nouvelles spécialités, dont la technologie lithique (telle qu’elle est développée par l’école française), l’anthracologie et, dans un futur très proche, la prospection géophysique.

6Les premières prospections dans le secteur de Goodpaster ont été concentrées essentiellement autour de la rivière Goodpaster et du lac Volkmar. D’un point de vue topographique, cette zone est très similaire à celle de la vallée voisine où se trouvent les plus anciens sites de l’Alaska (Swan Point, Broken Mammoth et Mead). Étant donné les conditions optimales de conservation dans cette portion de la vallée de la Tanana, il existe un fort potentiel pour la découverte de sites stratifiés pouvant nous aider à mieux comprendre les modes de vie des premiers habitants de l’Alaska. La démarche consiste à effectuer des sondages dans les zones propices à l’emplacement d’occupations humaines, notamment les reliefs surplombants les lacs et les rivières, ce que confirment ceux réalisés ces dernières années. Ces reliefs n’hébergent pas uniquement des sites de courte durée ou des haltes occasionnelles puisque des habitations y ont également été découvertes. En revanche, nous n’avons pas prévu de faire des sondages dans les plaines car les terrains y sont souvent marécageux et les sites éventuels trop profondément enfouis et trop perturbés par de puissantes crues répétées de la rivière Tanana. À ce jour, les reliefs sondés sont ceux surplombant le lac Volkmar, la rivière Goodpaster et la colline de Hollembaeck.

7Les prospections pédestres, menées entre 2011 et 2013 par l’équipe américaine, couvrent déjà de nombreux reliefs surplombant la rivière Goodpaster et le lac Volkmar. Grâce aux prospections et aux sondages, dix nouveaux sites stratifiés découverts dans la vallée de Goodpaster (fig. 2) ont notamment livré du mobilier lithique, de la faune, du charbon et des foyers. L’objectif dans les années à venir est d’élargir et de fouiller certains des sondages les plus riches et les plus prometteurs. À ce stade, le matériel lithique provient essentiellement de niveaux récents (Athabascans et proto-Athabascans) ou associés à l’Archaïque septentrional du début de l’Holocène, comme en témoigne la plupart des datations obtenues (voir ci-dessous). À part quelques esquilles, il n’y a pas, pour l’instant, de mobilier lithique provenant des niveaux les plus anciens, datant de la fin du Pléistocène.

Fig. 2a

Fig. 2a

Nouveaux sites découverts dans le secteur de Goodpaster et de Volkmar entre 2011 et 2013

© B. T. Wygal

Fig.2b

Fig.2b

Fouille à Goodpaster 1 (XBD-401) lors de la campagne 2014 (en bas)

© B. T. Wygal

8À Goodpaster 1, au moins quatre horizons ont été identifiés. Les colonnes stratigraphiques sont essentiellement composées de lœss (limons éoliens), loams argileux et loams sablonneux. Dans ce secteur, les dépôts de lœss accumulés lors de la période glaciaire peuvent atteindre près de 3 m de profondeur (fig. 2), un taux de sédimentation très important par rapport aux autres sites préhistoriques majeurs de la vallée de la Tanana. Un paléosol riche en matières organiques apparaît dans presque tous les sondages du site, entre 140 et 180 cm de profondeur, associé à quelques rares pièces lithiques. Ce paléosol confirme un environnement propice à l’établissement des populations préhistoriques (Dilley 1998 ; Reuther 2013). Ainsi, il existe de fortes chances d’y trouver une occupation humaine associée avec, en prime, du matériel organique bien conservé. Des paléosols similaires associés à des occupations préhistoriques ont été découverts sur d’autres sites de la vallée de la Tanana, notamment à Broken Mammoth et Swan Point.

9Plusieurs échantillons (charbon et os) ont été envoyés pour des datations radiocarbone AMS (Tableau 1), dont la plus ancienne datée de la fin du Pléistocène (10 650±40 uncal BP) n’est, pour l’instant, pas associée à du matériel archéologique.

Tableau 1

N° de laboratoire

Site

Âge conventionnel

Calibration à 2-σ

Beta 294400

Hollembaeck (XBD-376)

7 330±40 Bp

Cal 6 250 - 6 080 av. J.-C.

Beta 363106

Volkmar 1 (XBD-394)

4 860±30 BP

Cal 3 700 - 3 630 av. J.-C.

Beta 307805

"

4 580±30 BP

Cal 3 490 - 3 470 av. J.-C. / Cal 3 370 - 3 340 av. J.-C. / Cal 3 210- 3 190 av. J.-C./ Cal 3 150 - 3 140 av. J.-C.

Beta 331338

Goodpaster 1 (XBD-401)

10 650±40 BP

Cal 10 670 - 10 610 av. J.-C.

Beta 370474

"

10 390±40 BP

Cal 10 470 - 10 130 av. J.-C.

Beta 370475

"

10 280±40 BP

Cal 10 190 - 10 020 av. J.-C.

Beta 400209

"

8 010±30 BP

Cal 7 055 - 6 825 av. J.-C.

Beta 363110

"

7 770±40 BP

Cal 6 650 - 6 500 av. J.-C.

Beta 400210

"

4 030±30 BP

Cal 2 620 - 2 475 av. J.-C.

Beta 400208

Goodpaster 3 (XBD-403)

8 070±30 BP

Cal 7 075 - 7 040 av. J.-C.

Beta 363109

"

2 150±30 BP

Cal 350 - 290 av. J.-C. / Cal 230 - 220 av. J.-C./ Cal 210 - 110 av. J.-C.

Beta 363107

Goodpaster 4 (XBD-405)

6 9880±40 BP

Cal 5 840 - 5 710 av. J.-C.

Beta 363108

"

4 8000±30 BP

Cal 3 640 - 3 620 av. J.-C./ Cal 3600 - 3520 av. J.-C.

Datations C14 (AMS) obtenues à Goodpaster, à Volkmar et à Hollembaeck

Campagne de fouille 2014

10La campagne de fouille 2014 a été focalisée sur deux reliefs à proximité de la rivière Goodpaster. Goodpaster 1, a un grand potentiel en raison de la forte stratification des sédiments, de la conservation d’un paléosol, du matériel lithique découvert et de l’identification de différentes composantes culturelles. Bien que moins bien stratifié, Goodpaster 3, qui avait livré plusieurs pièces lithiques intéressantes dans un seul sondage, est situé sur un promontoire offrant un bon point de vue pour une halte de chasse. Sur le premier site, 13 m2 ont été fouillés (fig. 2), livrant plusieurs pièces lithiques, des charbons et les traces d’un paléosol. Sur le second, dans une tranchée de 2 m2, quelques pièces lithiques ont été trouvées. Trois sondages de 0,5 m2 ont également été réalisés à proximité du lac, à côté de Goodpaster 1, qui n’ont donné que 3 esquilles lithiques.

Le mobilier lithique

11Dans le seul sondage réalisé sur la colline de Hollembaeck, parmi plusieurs pièces lithiques, certaines sont en obsidienne, matériau relativement rare dans la vallée de la Tanana puisqu’il n’y a pas de sources locales. Grâce à l’analyse de la composition chimique, il a été possible de déterminer au moins quatre sources situées à plusieurs centaines de kilomètres de Hollembaeck.

12Dans le secteur de Goodpaster-Volkmar, les différents sondages ont livrés des pièces diagnostiques, comme des lamelles, des pièces bifaciales, des grattoirs et des lames retouchées. Plusieurs matières premières y ont été exploitées, comme du silex, du basalte et l’obsidienne, qui provient des sources Batza Téna et Wiki Peak. La plupart du matériel obtenu à ce jour est associé à l’Archaïque septentrional, même si pour l’instant aucune armature bifaciale à encoche (typique de ce complexe) n’a été découverte.

13À Goodpaster 1, entre 2012 et 2013, 426 pièces lithiques ont été mises au jour, en chert, basalte, rhyolite, calcédoine, quartzite, obsidienne, quartz et schiste.

14- Le niveau C1, le plus récent, probablement de la fin de l’Holocène, a livré peu de pièces, mais plusieurs sont diagnostiques. La plus remarquable est une pièce bifaciale cassée en quartzite, ou plutôt marquée par un outrepassage, lors de l’amincissement bifacial, accident qui emporte avec lui une grande partie de la pointe de la pièce (fig. 3a). Ce niveau a fourni également quelques éclats en matière première grenue de moindre qualité, dont un éclat épais vraisemblablement retouché en partie distale et un éclat cortical (fig. 3b).

15- Le niveau C2 (mi-Holocène) contient un nombre relativement important de pièces, mais uniquement des petits éclats ou des esquilles non diagnostiques. Certains pourraient correspondre à des épisodes de mise en forme ou de réaffutage d’outils, étant donné les concentrations d’esquilles de même matière première.

16- Le niveau C3est le niveau culturel de Goodpaster 1 contenant le plus de pièces lithiques. Associé à une datation C14 du début de l’Holocène, ce niveau contient notamment des éclats (fig. 3c-d), des éclats laminaires, des éclats laminaires retouchés, des burins, des grattoirs (fig. 3e) et un éclat en obsidienne témoignant d’un amincissement d’une pièce bifaciale relativement grande (fig. 3f).

17- Le niveau C4, associé à plusieurs datations C14 aux alentours de 10 000-10 500 cal av. J.-C., soit fin du Pléistocène, représente la plus ancienne preuve d’une présence humaine dans le secteur de Goodpaster-Volkmar. Malheureusement, les éléments lithiques se réduisent à 3 esquilles. Celles-ci, situées entre 140 et 165 cm de profondeur, sont associées au paléosol identifié sur le site.

Figure 3

Figure 3

Mobilier lithique de Goodpaster 1 (XBD-401) : a) fragment de pièce bifaciale (éclat outrepassé d’amincissement bifacial) ; b) éclat cortical ; c-d) éclats ; e) grattoir (pièce brûlée) ; f) éclat en obsidienne (amincissement bifacial)

© Y. A. Gómez Coutouly

La faune

18De nombreux os d’élans, d’oiseaux et des coquilles d’escargots ont été découvert dans les sondages. Les restes d’élans proviennent essentiellement des niveaux récents (fin Holocène). La découverte la plus spectaculaire à ce jour provient du sondage fait sur la colline de Hollembaeck ; il s’agit d’une mâchoire de bison très bien conservée datant du début de l’Holocène. Les niveaux stratigraphiques les plus anciens dans ce sondage, probablement de la fin du Pléistocène, contiennent des restes de bison, de petits mammifères, d’oiseaux et de poissons.

Conclusion

19Les premiers résultats de nos recherches dans le secteur de Goodpaster sont très encourageants, notamment en raison de la découverte d’occupations humaines remontant à plus de 10 000 ans, avec du mobilier lithique, de la faune et des foyers. À l’instar de la campagne 2014, les fouilles de l’été 2015 seront concentrées sur les sites de Goodpaster 1 (XBD-401) et 3 (XBD-403). Dans le futur, des prospections géophysiques seront menées afin d’orienter l’emplacement des sondages. Le contexte sédimentaire (essentiellement du lœss et des niveaux quasiment dépourvus d’argile) est idéal pour l’emploi d’un radar à pénétration de sol. L’objectif est de localiser des concentrations de silex ( amas de débitage), de petites structures (foyer) ou des ossements (défenses de mammouths). Ces sondages géophysiques seront menés en collaboration avec l’Umr 7619 Sisyphe de l’Université Pierre et Marie Curie.

20Ainsi donc, ce projet à caractère multidisciplinaire, a pour objectif sur le long terme d’enquêter sur les différentes occupations préhistoriques dans la vallée de la Tanana. Un large secteur géographique est pris en compte afin d’explorer l’évolution de l’occupation de ce territoire depuis les premières implantations des chasseurs-cueilleurs paléoindiens de la fin du Pléistocène jusqu’aux sociétés contemporaines des indiens Athabascans. Avec plusieurs des plus anciens sites préhistoriques d’Amérique du Nord à proximité, le secteur de Goodpaster-Volkmar est idéal pour aborder la thématique des flux migratoires préhistoriques vers le Nouveau Monde et l’implantation des sociétés de chasseurs-cueilleurs dans la région intérieure de l’Alaska.

Description des complexes et traditions mentionnés dans le texte

Complexe Nénana. Défini par W. R. Powers et J. F. Hoffecker (1989), en référence à un horizon archéologique du Pléistocène de la vallée de la Nénana, ce complexe, dénué de composante lamellaire, est toujours stratigraphiquement sous-jacent au complexe Dénali. Il se caractérise par la présence d’une technologie macro-laminaire, outils sur lames, grattoirs et bifaces. Les pointes de Chindadn en forme de larme (teardrop-shaped) en sont caractéristiques, même si certains auteurs ont remarqué la co-habitation de pointes de Chindadn et de débitages lamellaires (Holmes 2008). Daté entre 9 500 et 8 500 av. J.-C. (Dixon 2001), ce complexe était considéré jusqu’à récemment comme la plus ancienne occupation humaine en Alaska.

Complexe Sluiceway. Les sites qui lui sont attribués sont situés essentiellement dans le nord-ouest de l’Alaska et se caractérisent par la présence des pointes de Sluiceway : « [They are] large, oblanceolate shaped bifacial projectile points [recognized primarily on the basis of their production technology […] but also with consideration of shape and size attributes » (Rasic 2008 : 1-2). Ce complexe est daté aux alentours de 11 000 - 10 000 av. J.-C.

Complexe Dénali. Défini par West (1967), c’est un faciès alaskien d’industries à composante lamellaire par pression. Ce complexe est caractérisé par la présence de nucléus à lamelles débités par pression, et par d’autres outils tels que des bifaces et des burins. Le Dénalien a des liens clairs et évidents avec les industries lamellaires du Paléolithique sibérien (complexe Dyuktai et sites apparentés). Daté entre 10 500 et 7 000 av. J.-C., ilest connu aussi sous le nom de paléo-arctique (Dixon 2001).

Complexe Mésa (Kunz et Reanier 1994). Également appelé Complexe Paléoindien du Nord, il diffère des Complexes Nénana et Dénali. Les sites qui lui sont attribués sont datés entre 7c. 9 300 et 8 500 av. J.-C., même si quelques dates sont plus anciennes. Ce complexe est caractérisé par une industrie bifaciale avec des pointes très similaires à celles des complexes paléoindiens des grandes plaines états-uniennes (Clovis, Folsom, etc.) et certaines sont également flûtées. Ces sites seraient contemporains du Clovis. Les nucléus à lamelles n’en font pas partie. On retrouve des industries de type Mésa essentiellement dans la région centre-nord de la chaîne de Brooks, même si il y a des sites lui sont attribuables dans le sud-ouest de l’Alaska.

Archaïque septentrional. Daté aux alentours de 6 000 – 2 500. av. J.-C., l’Archaïque du Nord se caractérise notamment par l’apparition d’armatures bifaciales à encoches, tout en conservant des productions de lamelles par pression. Il s’agit d’un complexe qui fait suite, dans la région intérieure de l’Alaska, au complexe Dénali. Malgré des décennies de recherches archéologiques dans la région intérieure, l’Archaïque du Nord demeure mal défini, tant sur le plan des productions lithiques que de la chronologie ou de son extension géographique.

Indiens Athabascans. Le terme d’Athabascan désigne un vaste ensemble de peuples amérindiens culturellement proches et parlant la même langue. Traditionnellement, ils vivent dans la région intérieure de l’Alaska, même si certains groupes émigrèrent vers le sud des États-Unis aux alentours du xve siècle, les Indiens Navajos et Apaches étant les descendants de cette migration relativement récente (Sapir 1936).

Haut de page

Bibliographie

Bibliographie

Dilley T. E. 1998. Late Quaternary Loess Stratigraphy, Soils, and Environments of the Shaw Creek Flats Paleoindian Sites,Tanana Valley, Alaska. [Thèse de doctorat]. University of Arizona.

Dixon E. J. 2001. Human colonization of the Americas : timing, technology and process. Quaternary Science Reviews 20 : 277-299.

Gómez Coutouly Y. A. 2011. Industries lithiques à composante lamellaire par pression du Nord Pacifique de la fin du Pléistocène au début de l’Holocène : de la diffusion d’une technique en Extrême-Orient au peuplement initial du Nouveau Monde. [Thèse de doctorat]. Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Gómez Coutouly Y. A. 2012. « Pressure Microblade Industries in Pleistocene-Holocene Interior Alaska : Current Data and Discussions », In P. M. Desrosiers (éd). The Emergence of Pressure Knapping: From Origin to Modern Experimentation. Québec, Springer : 347-374.

Greenberg J. H., Turner II C. G. & Zegura S. 1986. « The Settlement of the Americas : a Comparison of the Linguistic, Dental and Genetic Evidence », Current Anthropology, 25 : 477-497.

Holmes Ch. E. 2008. « The Taiga Period: Holocene Archaeology of the Northern Boreal Forest, Alaska », Alaska Journal of Anthropology, 6 (1&2) : 69-81.

Holmes Ch. E. 2011. « The Beringian and Transitional Periods in Alaska: Technology of the East Beringian Tradition As Viewed From Swan Point », In T. Goebel & I. Buvit (éds), Explaining Lithic Assemblage Variability across Beringia. College Station, Texas A & M University Press : 179-191.

Hopkins D. M., Mathews J. V., Schweger Ch. E. & Young S. B. 1982. Paleoecology of Beringia. New York, Academic Press.

Krasinski K. E. & Yesner D. R. 2008. « Late Pleistocene/Early Holocene Site Structure in Beringia: a Case Study from the Broken Mammoth Site, Interior Alaska », Alaska Journal of Anthropology, 6 (1/2) : 27-41.

Kunz M. L. & Reanier R. E. 1994. « Paleoindians in Beringia : Evidence from Arctic Alaska », Science, 263 : 660-662.

Powers, W. R. & Hoffecker J F. 1989. « Late Pleistocene Settlement in the Nenana Valley, Central Alaska », American Antiquity, 54 (2) : 263-287.

Rasic J. T. 2008. Paleoalaskan Adaptive Strategies viewed from Northwestern Alaska.[Thèse de doctorat]. Pullman, Washington State University, Department of Anthropology.

Reuther J. D. 2013. Late Glacial and Early Holocene Geoarchaeology and Terrestrial Paleoecology in the Lowlands of the Middle Tanana Valley, Subarctic Alaska. [Thèse de doctorat]. University of Arizona.

Sapir E. 1936. « Internal Linguistic Evidence Suggesting the Northern Origin of the Navajo », American Antropologist, 38 (2) : 225-232.

Schurr T. G. 2004. « Molecular Genetic Diversity in Siberians and Native Americans Suggests an Early Colonization of the New World », In D. B. Madsen (éds), Entering America : Northeast Asia and Beringia Before the Last Glacial Maximum. Salt Lake City, University of Utah Press : 187-238.

Tedor R. 2010. « Ice Patches, Mammoth Tusks and the East Beringian Paleolithic », Communication orale présentée à la table ronde Préhistoire de l’Alaska, 9 et 16 Novembre, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, Nanterre.

Vanlandeghem M. 2014. Le bois de feu au Cap Espenberg, nord-ouest de l’Alaska Protocole expérimental et premier référentiel anthracologique à partir de bois actuels du littoral alaskien. [Mémoire de Master 1]. Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.

Wygal B. T. 2011. « The Microblade/Non-Microblade Dichotomy: Climatic Implications, Toolkit Variability and the Role of Tiny Tools in Eastern Beringia », In T. Goebel & I. Buvit (éds), From the Yenisei to the Yukon. College Station, Texas A & M University Press : 234-254.

Yesner D. R. 1989. « Moose Hunters of the Boreal Forest ? A Re-examination of Subsistence Patterns in the Western Subarctic », Arctic 42 (2) : 97-108.

Yesner, D. R., Pearson G. A. & Stone D. E. 2000. « Additional Organic Artifacts from the Broken Mammoth Site, Big Delta, Alaska », Current Research in the Pleistocene, 17 : 87-90.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1
Légende Secteurs concernés par la mission archéologiques et sites préhistoriques majeurs de la vallée de la Tanana (Alaska, États-Unis)
Crédits © Google Maps
URL http://nda.revues.org/docannexe/image/3051/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 668k
Titre Fig. 2a
Légende Nouveaux sites découverts dans le secteur de Goodpaster et de Volkmar entre 2011 et 2013
Crédits © B. T. Wygal
URL http://nda.revues.org/docannexe/image/3051/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 348k
Titre Fig.2b
Légende Fouille à Goodpaster 1 (XBD-401) lors de la campagne 2014 (en bas)
Crédits © B. T. Wygal
URL http://nda.revues.org/docannexe/image/3051/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Figure 3
Légende Mobilier lithique de Goodpaster 1 (XBD-401) : a) fragment de pièce bifaciale (éclat outrepassé d’amincissement bifacial) ; b) éclat cortical ; c-d) éclats ; e) grattoir (pièce brûlée) ; f) éclat en obsidienne (amincissement bifacial)
Crédits © Y. A. Gómez Coutouly
URL http://nda.revues.org/docannexe/image/3051/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 727k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yan Axel Gómez coutouly, Brian T. Wygal, Kathryn E. Krasinski et Randolph M. Tedor, « À la recherche des premières occupations préhistoriques de l’Alaska dans la vallée de la Tanana (États-Unis) », Les nouvelles de l'archéologie, 141 | 2015, 6-12.

Référence électronique

Yan Axel Gómez coutouly, Brian T. Wygal, Kathryn E. Krasinski et Randolph M. Tedor, « À la recherche des premières occupations préhistoriques de l’Alaska dans la vallée de la Tanana (États-Unis) », Les nouvelles de l'archéologie [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 30 septembre 2015, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://nda.revues.org/3051 ; DOI : 10.4000/nda.3051

Haut de page

Auteurs

Yan Axel Gómez coutouly

Umr 7055 Préhistoire et technologie, Maison Archéologie et Ethnologie René Ginouvès, Nanterre, yanaxel@northpacificprehistory.com

Brian T. Wygal

Adelphi University, New York, États-Unis
bwygal@adelphi.edu

Kathryn E. Krasinski

Fordham University, New York, États-Unis
kkrasinski@fordham.edu

Randolph M. Tedor

University of Alaska Anchorage, Alaska, États-Unis
arcticarcher@msn.com

Haut de page

Droits d’auteur

© FMSH

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • Revues.org