Navigation – Plan du site
Politique de la recherche

Avertissement

La rédaction
p. 59-59

Texte intégral

1Depuis le vote de la loi n° 2003-707 du 1er août 2003 modifiant la loi n° 2001-44 du 17 janvier 2001 relative à l’archéologie préventive, la revue Les nouvelles de l'archéologie n'avait pas publié d'article d'opinion, faute de propositions et en raison d'une réorientation du contenu éditorial sur des thèmes méthodologiques et scientifiques.

2Le volume d'hommages à Anick Coudart a remédié à cet état de fait en publiant deux critiques militantes des effets de la loi de 2003 (n° 127, mars 2012 : p.13-16 et 16-20). Celle de Vincent Blouet et de Laurence Manolakakis a suscité deux droits de réponse que nous publions dans ce volume, avant un appel pour la réforme de l’archéologie préventive qui circule à l’initiative de l’ancien président de l’Inrap, Jean-Paul Demoule.

3Nous nous félicitons qu’une discussion contradictoire soit à nouveau portée au sein de la revue et nous en remercions les auteurs de l'article, qui répondront à leurs contradicteurs dans le prochain numéro. Voilà l'occasion, pour nous, d'appeler les archéologues à prendre position sur les conditions d'exercice de notre discipline.

4Le nouveau contexte politique s'y prête. D'une part, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche annonce l'ouverture prochaine d'assises nationales sur l'université et une nouvelle loi d’orientation de l’enseignement supérieur et de la recherche qui remplacera la loi relative aux libertés et responsabilités des universités votée le 10 août 2007.

  • 1  La Commission consultative d'évaluation des normes  est une instance chargée d'émettre un avis sur (...)

5D'autre part, si le Décret relatif aux conditions de prise en charge des fouilles par le Fonds national pour l'archéologie préventive et modifiant le Code du patrimoine a reçu, le 7 juin, un avis favorable de la Commission consultative d'évaluation des normes 1, les représentants des élus se sont abstenus : soulignant « la nécessité de concilier les objectifs de préservation du patrimoine national et d'aménagement du territoire à travers une appréciation proportionnée et adaptée de la réglementation encadrant les opérations d'archéologie préventive », ils estiment, une fois encore, que le débat sur les modalités de financement des fouilles archéologiques devrait être ré-ouvert et qu'une réflexion approfondie sur le sujet mériterait d'être engagée.

6La rédaction

Haut de page

Notes

1  La Commission consultative d'évaluation des normes  est une instance chargée d'émettre un avis sur l'impact financier des mesures réglementaires créant ou modifiant des normes à caractère obligatoire concernant les collectivités territoriales et leurs établissements, ainsi que sur l'impact technique et financier des propositions de textes communautaires sur les collectivités territoriales et leurs établissements. Le gouvernement peut également la consulter sur les projets de loi ou d'amendement concernant les collectivités locales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La rédaction, « Avertissement », Les nouvelles de l'archéologie, 128 | 2012, 59-59.

Référence électronique

La rédaction, « Avertissement », Les nouvelles de l'archéologie [En ligne], 128 | 2012, mis en ligne le 19 décembre 2014, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://nda.revues.org/1691 ; DOI : 10.4000/nda.1691

Haut de page

Auteur

La rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© FMSH

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • Revues.org